Colonne de gauche

Flash Infos
Bon à savoir

 

SAGE de la baie


Pour tout savoir sur le SAGE (Schéma d'Aménagement et de gestion des Eaux), allez sur le blog dédié en cliquant ici.

L'Europe a adopté le 23 octobre 2000 une Directive Cadre sur l'Eau (DCE). L'objectif est d'atteindre d'ici à 2015 le bon état des différents milieux aquatiques sur tout le territoire européen. Il concerne toutes les masses d'eau : cours d'eau, lacs, eaux côtières, eaux souterraines. Les axes stratégiques de la DCE sont transposés dans le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux Loire Bretagne (SDAGE).

 

Du contrat territorial vers le SAGE de la baie


En 2009, les Communautés de Communes des Pays de Douarnenez, de Châteaulin et du Porzay ont souhaité travailler ensemble à la mise en œuvre d’actions concrètes visant à atteindre les objectifs de restauration de la qualité des eaux et des milieux aquatiques. Les actions sont d’ordre préventif et l’engagement des acteurs est volontaire.

Les actions entreprises ont été définies au regard des 3 principaux enjeux identifiés : C’est le Contrat territorial de la baie de Douarnenez

Les enjeux environnementaux de la Baie


3 enjeux majeurs sont identifiés sur le territoire :

Les marées vertes sont liées à la conjonction de nombreux phénomènes. Globalement, il est à retenir que la configuration générale de la baie (baie semi-fermée, eau transparente...) est un facteur essentiel de leur développement.

Lorsque les conditions de lumière et de température sont idéales, les algues ont besoin de phosphore et d’azote pour se nourrir. La présence de phosphore en quantité importante dans les milieux et dans les sédiments implique que l’azote reste le seul facteur de maîtrise pour endiguer leur développement.

Certains cours d’eau de la Baie ont fait l’objet de travaux hydrauliques important, notamment pendant le remembrement, qui ont mis en péril leur équilibre biologique par la forte dégradation de leur morphologie.

Le cours d’eau du Ris fait l’objet de prélèvements d’eau pour l’alimentation des populations, nécessitant une surveillance particulière des quantités de pesticides s’y trouvant.

Les actions engagées depuis 2009

Marées vertes : 5 actions engagées

  • Le suivi et l’évaluation des flux d’azotes arrivant dans la baie (prélèvements et analyses, calcul des flux d’azote, etc).
  • L’état des lieux des bassins versants (bilan des systèmes d’assainissement et des rejets industriels, situation des exploitations agricoles, etc.).
  • Des actions agricoles visant, entre autres choses, à optimiser et limiter les risques de transfert de l’azote vers les milieux aquatiques tout en accompagnant les agriculteurs dans leurs projets (connaissance des sols, information sur les innovations techniques, etc.).
  • Des inventaires, diagnostics et programmes d’actions pour protéger et restaurer les milieux naturels jouant un rôle sur la limitation des transferts de polluant vers les cours d’eau :
    - Les zones humides (26 000 hectares de terrain à prospecter, dans l’objectif d’optimiser leur potentiel épuratoire)
    - Les haies, talus et aménagement parcellaire (35 000 hectares à prospecter dans le cadre du programme « Breizh Bocage », dans l’objectif de recréer un maillage bocage efficace contre le ruissellement).

 Morphologie : 2 actions engagées

  • Parcourir les cours d’eau (environ 400 km) pour élaborer un plan d’actions visant à les protéger en restaurant la végétation des rives ou en interdisant l’accès du bétail au cours d’eau par exemple, ou en aménageant certains ouvrages pour permettre à la faune de se réapproprier les milieux (truite de mer, anguille…).
  • Cette action est menée en lien avec les inventaires des zones humides et du bocage.

 Produits phytosanitaires : 3 actions engagées

  • Evaluer les pesticides présents dans les cours d’eau (prélèvements et analyses).
  • Sensibiliser les publics à la nécessité et aux moyens à mettre en œuvre pour réduire l’utilisation des pesticides. Cette action est menée :
    - Auprès des agriculteurs (point sur la réglementation, présentation des outils et méthodes alternatives, construction de mesures agro-environnementales adaptées, etc.),
    - Auprès des collectivités (plan de désherbage)
    - Auprès des particuliers (, charte « jardiner au naturel »)
    - Mettre en place un maillage bocager efficace pour limiter les transferts de polluant vers les cours d’eau (programme Breiz Bocage)

Vers le SAGE de la Baie de Douarnenez

En parallèle de la mise en œuvre de ces actions, les deux Communautés de Communes se sont rapprochées des territoires de la presqu’île de Crozon et du Cap Sizun pour définir, ensemble, le périmètre du futur Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux.

Le SAGE est un outil politique et juridique pour travailler avec l’ensemble des acteurs locaux à la protection de l’eau et des milieux aquatiques, tout en conciliant le développement des activités économiques. Sa mise en oeuvre est assurée par la Commission Locale de L'Eau (CLE), instauré par l'arrêté préfectoral 2012-0022 du 6 janvier 2012. Cette CLE,  souvent appelée "Parlement de l'eau", est constituée des représentants des acteurs de l'eau (élus, usagers, propriétaires fonciers, organisations professionnelles, Etat, institutionnels, etc.).

Le périmètre du SAGE s'étend de Camaret à la Pointe du Van. Consultez le périmètre en cliquant ici. 

Pour toute question :

EPAB
Le Pavillon
Lieu-dit La Clarté
29100 Kerlaz
Tél : 09 75 17 79 80
Email : sagebaiedouarnenez@epab.org
Site Internet : www.sagebaiededouarnenez.org

ou

Douarnenez Communauté
Emmanuel TRARIEUX
Responsable du pôle environnement
Tél : 02 98 74 49 42
Courriel : environnement@douarnenez-communaute.fr