Nolwen Nedelec, Stagiaire, Katell Chantreau, Vice-Présidente, Sophie De Roeck, chargée du developpement durable, Philippe Audurier, Président de Douarnenez Communauté.

Transitions : quels exemples en Finistère ?

Pour ce troisième épisode de « Tout commence en Finistère, le podcast interview », Mona Lagouche Guéguen traite des transitions en Finistère avec ses invités.

Découvrez sur ce sujet les témoignages de Katell Chantreau, Vice-présidente en charge des transitions et de l’environnement à Douarnenez Communauté (à 6m50), d’Aline Palmade, chargée de projet de performance durable chez Cadiou Industrie (reconnue pour sa politique RSE), et de Jacques Barreau, PDG de l’entreprise Grain de Sail (dans le domaine du transport décarboné).

Bonne écoute !

Depuis de nombreuses années Douarnenez Communauté met du liant dans ses projets à travers le fil conducteur du développement durable : Agenda 21, prévention et sensibilisation aux déchets, au compostage, à l’eau, écoconstruction de bâtiments tels que le stade aquatique ou la salle multisports, ou encore le travail sur les mobilités en lien avec le SIOCA.

Installés en juillet 2020, les élus du nouveau mandat communautaire ont souhaité aller plus loin sur les questions environnementales et les transitions écologiques. Dès la mise en place des instances décisionnelles, le Président, Philippe Audurier, et sa Vice-Présidente, Katell Chantreau, ont souhaité créer une commission dédiée à l’environnement et aux transitions. « Elle est composée d’élus communautaires et municipaux. Le premier objectif a été de mettre en place une culture commune, des repères pour pouvoir définir le contexte des transitions et s’en servir comme référence » indique la Vice-Présidente.

Travailler sur les transitions permet d’organiser la société de manière à consommer le moins d’énergies fossiles possible et parallèlement les remplacer par des énergies renouvelables. « Il s’agit de repenser nos modes de vie en trois étapes. La première est liée à la sobriété pour utiliser moins d’énergies dans notre quotidien, la seconde est l’amélioration de l’efficacité énergétique dépensée et enfin, la troisième étape, c’est l’utilisation des énergies renouvelables » précise la Vice-Présidente.

Un état des lieux est en cours sur le fonctionnement de Douarnenez Communauté mais aussi sur les communes du territoire. « Un travail est déjà mené sur le compostage ou encore les aides à l’habitat pour les travaux de rénovation en vue de réaliser des économies énergétiques. Certaines communes sont également en avance sur leur consommation d’énergie, au Juch par exemple, ou sur l’approvisionnement local en denrées alimentaires à la cuisine centrale de Douarnenez » indique Katell Chantreau. Des groupes de travail ont été mis en place pour élaborer un Plan Climat Air Energie Territorial. Il s’agit d’un plan qui servira de guide à court, moyen et long termes pour mettre en place des actions sur l’énergie et l’habitat, l’agriculture et l’alimentation, les déchets, le cadre de vie et la biodiversité, ou encore les mobilités. « Les territoires de plus de 20 000 habitants sont obligés de mettre en place un PCAET. Douarnenez Communauté n’est pas dans cette obligation mais c’est une volonté politique de s’engager dans cette démarche, ce qui fait preuve d’exemplarité à l’échelle de la Bretagne pour une collectivité de notre taille » indique le Président. Le PCAET prendra la forme d’un document rédigé qui aiguillera les actions à mener tout en les évaluant budgétairement et chronologiquement.

Pour le mettre en place, Douarnenez Communauté s’attèle d’ores et déjà à trois chantiers. Le premier est le bilan carbone de la collectivité pour dresser un état des lieux des émissions de CO2 liées au fonctionnement des services, aux déplacements, aux approvisionnements et aux flux d’énergies. « Sophie De Roeck, en charge du développement durable, participe actuellement à des formations pour réaliser le bilan carbone en interne. Elle est assistée par Nolwen Nedelec, en stage dans le cadre de son BTS spécialisé dans les métiers des services à l’environnement, pour l’aider à collecter les données. Le cabinet Costraten basé à Ploemeur apportera quant à lui un accompagnement méthodologique. L’idéal serait de faire un bilan carbone deux fois par mandat » précise la Vice-Présidente.

Le second chantier est la sélection d’actions concrètes par les membres des groupes de travail sur le PCAET. Pour cela, Douarnenez Communauté s’appuie sur les réflexions menées dans le cadre de son Agenda 21 ou encore sur les propositions du Collectif citoyen Marche pour le Climat. « Les élus travaillent actuellement sur la sélection d’actions prioritaires et affinent les budgets d’investissement et de fonctionnement. On souhaiterait par exemple organiser un défi Foyers Zéro Déchet, développer l’approvisionnement local, mettre à disposition un broyeur de coquillages ou encore compléter les itinéraires et les aménagements vélos existants » indique la Vice-Présidente.

Le troisième chantier sera celui de la consultation citoyenne. « La population sera associée à la démarche au printemps ou en été pour prioriser les actions concrètes à mettre en place en fonction des sensibilités locales. Nous allons étudier les meilleurs canaux de communication à utiliser pour déployer une consultation pertinente et efficace » conclut Katell Chantreau.