Colonne de gauche

Flash Infos
Bon à savoir

 

Double sens cyclable

Double sens cyclable Quand les panneaux de signalisation les y autorisent, et seulement dans ce cas précis, les cyclistes sont autorisés à emprunter un sens interdit destiné aux véhicules motorisés. En l’absence de la signalisation dédiée « sauf vélo », le sens interdit vaut pour tous les usagers.

Le dispositif du « double sens cyclable » permet de favoriser et de faciliter la circulation des cyclistes. Il n’est pas seulement limité aux voies en agglomération, ni cantonné aux zones 30 et de « rencontre » constituant des zones affectées à la circulation de tous les usagers (vélos, piétons, véhicules, etc).

Sauf pour les cas particuliers qui seront étudiés par le service voirie, le double sens cyclable sera étendu à l’ensemble du territoire. « Il facilite la circulation des cyclistes en leur permettant des trajets plus directs et évite ainsi la tentation de rouler sur les trottoirs » indique Marie-Pierre Bariou, Vice-Présidente de Douarnenez Communauté déléguée à la voirie.

Contrairement aux idées reçues, le double sens cyclable est un dispositif très sûr. En effet, sur les voies où le double sens cyclable est autorisé, les automobilistes peuvent voir sans difficulté et le croisement avec les cyclistes peut s’effectuer en toute sécurité. Des  panneaux de signalisation seront installés progressivement, dès lors que la sécurité de tous les usagers sera vérifiée par les autorités compétentes.

Soyons tous vigilants ! Rappel de quelques règles de sécurité :

  • Automobilistes, lorsque vous voyez un panonceau bleu, sachez que vous pouvez croiser un cycliste, et lorsque vous coupez une rue à sens unique, regardez des deux côtés!
  • Cyclistes, lorsque ces panneaux ne sont pas installés, vous ne pouvez pas prendre la voie en sens interdit. Dans tous les cas, soyez attentifs aux piétons qui traversent la chaussée, ils ne sont peut-être pas encore habitués à cet aménagement, et ne s’attendent pas à vous rencontrer.
  • Piétons, lorsque vous traversez prenez l’habitude de regarder des deux côtés, même dans une rue que vous connaissez à sens unique.
  • Le casque : en vélo, le port du casque est fortement conseillé. Depuis le 22 mars 2017, il est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.
  • Depuis juillet 2015, les automobilistes sont autorisés à chevaucher une ligne blanche pour doubler un cycliste si les conditions de visibilité sont satisfaisantes, en respectant ainsi la distance minimum de sécurité entre le véhicule et le vélo, qui est de 1m en ville et de 1.50m en rase campagne.
  • En zone 30 et en zone de rencontre, automobilistes et cyclistes doivent être attentifs aux priorités-à-droite, souvent plus fréquentes dans ces secteurs!

Favoriser la pratique du vélo grâce au « schéma vélo »

Point sur les doubles-sens cyclable avec les élus de Douarnenez Communauté, l'AOCD et les assos. Inscrit au Contrat de Territoire, le « schéma Vélo », mené en Pays de Douarnenez par le Conseil Départemental et Douarnenez Communauté, a pour vocation de développer des réseaux cyclables cohérents et sécurisés en s’adaptant aux autres modes de circulation (véhicules, piétons, etc.). Il permet de favoriser les déplacements doux à usage quotidien en aménageant les voies concernées. Des aménagements, qui se déroulent en plusieurs phases, permettent de tisser un réseau cyclable mêlant  des  voies  en  agglomération,  des  voies  en  campagne  peu  fréquentées et adaptées à la pratique cyclable ou encore la voie verte, reliant Douarnenez à Quimper en passant par Le Juch.

Actuellement, des travaux sont en cours de finalisation sur la liaison cyclable entre Douarnenez et Poullan-sur-Mer, intégrant la réhabilitation d’une partie de l’ancienne voie ferrée en voie verte. Par ailleurs, un itinéraire sera prochainement jalonné entre le bourg de Pouldergat et Douarnenez (quartier de Pouldavid). « Le schéma vélo est l’affaire de tous et d’autres aménagements seront réalisés au fil du temps. Nous pouvons compter sur la collaboration des associations de cyclisme du Pays de Douarnenez. En allant régulièrement sur le terrain, elles effectuent une veille active et nous font remonter des informations sur l’état des voies cyclables et les éventuels aménagements à réaliser. Leur expertise nous permet d’étudier et de programmer les aménagements futurs » indique la Vice-Présidente.

Actualité publiée le 23/05/2018