Colonne de gauche

Flash Infos
Bon à savoir

 

Une journée au multi-accueil

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Le Multi-accueil de Douarnenez Communauté, situé à la Maison de la Petite Enfance,  est une structure d’accueil des jeunes enfants âgés de 2,5 mois à moins de 4 ans. Passée de 36 à 48 places en moins de 4 ans, la structure est un lieu de socialisation, d’éveil et de découvertes, dans le respect du rythme de l’enfant. Animatrices petite enfance, auxiliaires de puériculture et éducatrices de jeunes enfants se relaient toute la semaine pour s’occuper des enfants du Pays de Douarnenez et d’ailleurs.

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Le Multi-accueil de Douarnenez Communauté, situé à la Maison de la Petite Enfance,  est une structure d’accueil des jeunes enfants âgés de 2,5 mois à moins de 4 ans. Passée de 36 à 48 places en moins de 4 ans, la structure est un lieu de socialisation, d’éveil et de découvertes, dans le respect du rythme de l’enfant. Animatrices petite enfance, auxiliaires de puériculture et éducatrices de jeunes enfants se relaient toute la semaine pour s’occuper des enfants du Pays de Douarnenez et d’ailleurs.
 
Immersion au cœur d’un service où la bienveillance et l’échange, aussi bien auprès des enfants que des parents, sont au centre des préoccupations, non sans quelques contraintes.
 
Il est 7h30 en Pays de Douarnenez et le Multi-accueil est déjà bien éveillé. Alors que le soleil se lève timidement et que les parents préparent les enfants à la maison, les premiers agents sont déjà à pied d’œuvre dans la structure pour anticiper l’arrivée des familles. « Nous commençons par préparer les salles d’accueil en réinstallant les tapis et les jouets enlevés la veille pour nettoyer les sols, puis nous plions le linge et préparons les espaces dédiés aux changes et à l’hygiène des enfants en vérifiant les stocks de gants, de couches, les sacs poubelles, etc » nous explique Audrey, animatrice petite enfance, tout en préparant les lits qui accueilleront quelques heures plus tard les enfants le temps de la sieste.

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Les premières familles commencent à arriver. Parents et enfants sont accueillis par les professionnelles dans la salle des Genêts, dans le calme matinal et avec le sourire. Les affaires sont déposées dans des casiers individualisés où figurent le prénom de l’enfant et un symbole. « L’enfant crée des repères en rangeant ses affaires dans un espace qui lui est dédié et, à travers la répétition des petits gestes du quotidien, il se sent impliqué et rassuré» indique l’animatrice. L’accueil commence par la traditionnelle transmission avec les parents. « Nous prenons des renseignements pour savoir comment s’est passée la soirée, si l’enfant est malade et a un traitement en cours, s’il a bien dormi et déjeuné, etc. C’est une étape importante d’accueil nous permettant ensuite de discuter avec l’enfant et de créer une continuité avec ses habitudes et son cercle familial » indique quant à elle Marie-Claude, auxiliaire de puériculture.

Les minutes se poursuivent et les enfants sont de plus en plus nombreux à arriver. Ils retrouvent leurs copains et, en cas de gros chagrin au départ des parents, ils peuvent compter sur les mascottes Bulle et Bill, deux poissons rouges, pour les calmer. L’effet est immédiat ! Sourires retrouvés et les larmes séchées, les jeux et les ateliers de la matinée peuvent commencer.

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Les enfants sont répartis en âges mélangés dans les trois salles de la structure. La plus grande, celle des Genêts, peut regrouper jusqu’à 26 enfants avec 4 ou 5 professionnelles tandis que celles des Camélias ou des Hortensias peuvent accueillir chacune une quinzaine d’enfants et 2 ou 3 agents selon les temps de la journée. Dans toutes les salles les enfants s’amusent avec les nombreux jouets, et jeux à vocation pédagogique, mis à leur disposition. Ils rigolent, pleurent parfois, se chamaillent aussi de temps en temps. La structure est vivante, elle s’anime et le bruit y est omniprésent. Toutes les professionnelles s’accordent à dire que le bruit, ainsi que la nécessaire vigilance de chaque instant sont les principales contraintes liées à l’exercice de leur métier. « Avec des enfants, tout peut aller très vite, il nous faut donc être attentives chaque seconde » nous explique Françoise, animatrice de jeunes enfants. Dans les trois salles, on peut observer la même gestuelle. Les agents se baissent sans arrêt pour être à la hauteur des enfants, les prennent dans les bras, les redescendent, « c’est aussi du sport de haut niveau ! » s’exclame Marie-Claude, un enfant dans les bras, un autre agrippé à sa cheville, les deux la sollicitant simultanément alors qu’elle demande à un troisième de ne pas pousser un quatrième… L’ambiance s’échauffe, les enfants sont agités, s’énervent, s’imitent …

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Pour un retour au calme, les professionnelles organisent des ateliers. Les enfants sont alors répartis en petits groupes. Dans une salle on fait de la pâte à modeler, dans une autre on joue avec du sable magique pendant que dans un autre espace, on chante ou on lit une histoire. « Les ateliers en petits groupes permettent de capter l’attention des enfants et de favoriser leur développement moteur ou cognitif » précise Cédric, éducateur de jeunes enfants. Le Multi-accueil invite régulièrement des intervenants. Ce matin-là, Anne, de l’association Mervent, est venue lire des histoires et chanter des chansons en breton pour sensibiliser les enfants à la langue régionale. « Les intervenants participent au projet pédagogique porté par la structure et permettent d’éveiller les enfants à la motricité, au toucher ou aux sons. Nous travaillons également avec Magda et Véronique de l’école de musique de Douarnenez » précise Katiana, Directrice de la structure.

Pour respecter les normes de sécurité imposées par la Protection Maternelle Infantile (PMI), les déplacements des professionnelles au sein de la structure sont savamment orchestrés. Par exemple, un agent ne doit jamais se retrouver seul, ni en difficulté, avec un groupe d’enfants trop important pendant que ses collègues réalisent des changes ou préparent et assurent la traçabilité des biberons. « La Maison de la Petite Enfance est spacieuse et bien équipée mais certains espaces ne permettent pas une exploitation optimale selon les moments de la journée. Une réorganisation en interne tente de pallier ce problème » explique une animatrice.

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Vers 11h00, les professionnelles commencent à préparer les différents espaces prévus pour les repas. Les enfants ont faim et ont hâte en sentant la bonne odeur des lasagnes préparées ce jour-là par Christophe, responsable de la restauration. « C’est un des moments forts de la journée. La prise des repas, que ce soit pour les petits ou les plus grands, est généralement faite tous ensemble mais on s’adapte surtout aux besoins de l’enfant. Si celui-ci a exprimé le besoin de se reposer et d’aller à la sieste, on ne le réveillera pas parce que c’est le temps du repas. Il se réveillera tranquillement et on lui donnera à manger ensuite. Le respect du rythme des enfants est au cœur de nos métiers » explique Elodie tout en préparant le coin repas des plus petits. Les professionnelles mangent avec les enfants. « C’est un moment sympa à partager ensemble mais qui n’est pas de tout repos ! C’est aussi un moment pédagogique pour les enfants qui apprennent à se servir tout seul et gagnent en autonomie, même si on est juste à côté pour les aider et veiller à ce qu’ils mangent bien et correctement, avec une fourchette et une cuillère pour les plus grands » explique une auxiliaire, en ajoutant que « étant à hauteur des enfants nous mangeons en vitesse, mais ça reste un moment où l’on peut avoir une attention plus individualisée avec eux, ce qui est plus compliqué dans les moments partagés avec le groupe où les sollicitations sont multiples et constantes ». Après les repas, un moment de retour au calme est organisé dans toutes les salles avec un temps de lecture ou de chanson.

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Les enfants restaurés, changés et apaisés, sont préparés pour le temps de la sieste en fonction de leur rythme de sommeil. Selon l’organisation des dortoirs (en lits bas), un adulte reste dans l’espace le temps de l’endormissement puis une surveillance est réalisée toutes les 15 minutes auprès de chaque enfant. Pendant ce temps-là, les autres professionnelles s’affairent à ranger les espaces communs ou à renseigner les cahiers de transmission. « On écrit le déroulement de la journée de chaque enfant pour pouvoir la raconter le soir au retour des parents. C’est un moment important de la journée qui permet de développer un lien avec eux. On échange sur le développement de l’enfant, s’il a bien mangé, bien dormi, s’il a été malade, on raconte les anecdotes de la journée, ses difficultés et les éventuelles solutions à mettre en place » indique Audrey.

Entre 12h30 et 15h, le calme est revenu au Multi-accueil. Les enfants y dorment paisiblement. Le temps de pouvoir recueillir les témoignages de Cédric, éducateur de jeunes enfants, d’Elodie et de Marylin, animatrices.
 
« Accueillir des enfants demande un réel savoir-faire. Si en apparence on change des couches et on joue avec les enfants, la posture, le positionnement, les techniques et les mots choisis n’en restent pas moins le cœur de notre métier. Le secteur de la petite enfance est celui d’une nécessaire professionnalisation pour accompagner le développement d’êtres humains pour les prochaines décennies » indique Cédric.

« Il y a des contraintes, comme dans tous les métiers, mais nous faisons du mieux possible au quotidien. J’ai plaisir à venir travailler tous les jours ! C’est agréable de voir l’évolution et l’épanouissement des enfants de leur arrivée à leur départ à l’école. Les départs sont toujours un grand moment d’émotion pour nous, mais aussi une belle victoire car l’enfant est prêt à partir pour de nouvelles aventures. Nous sommes là pour le confort des petits mais aussi pour celui des parents qui nous demandent régulièrement des conseils. Les échanges sont très enrichissants » explique Elodie, le sourire aux lèvres.

« Personnellement, j’ai surtout envie de parler de plaisir ! Je ne suis pas présente tous les jours mais venir au Multi-accueil est réellement agréable. Mes journées ne se ressemblent pas et je rencontre différents petits selon mes horaires. Les enfants c’est la vie et un spectacle permanent, il y a beaucoup de joie ! Nous devons maintenir une harmonie globale pour le bien-être des enfants mais aussi pour celui des parents. Le multi-accueil est un lieu social, d’écoute et de prévention, un lieu d’accompagnement où il faut sans arrêt se remettre en question. Nos métiers ont évolué au fil des années avec les différentes études menées en sociologie, en pédiatrie et en neuroscience. Les enfants sont, dès leur naissance, des personnes à part entière, qui décident et qu’il faut prendre en compte pour les accompagner, sans les brusquer » rajoute Marylin, fière d’exercer son métier.

En immersion, une journée au multi-accueil de Douarnenez Communauté. Après la sieste, un goûter est proposé et les activités reprennent avant l’arrivée des parents. A partir de 16h30, le bal des départs commence et durera jusqu’à 18h30. Les parents viennent chercher leurs enfants après un moment individualisé d’échanges et de transmissions. Les jouets sont rangés et les tapis enlevés pour permettre à Raymonde, en charge de l’entretien, de nettoyer tous les espaces. 18h40, le Multi-accueil s’endort pour quelques heures avant de s’éveiller pour une nouvelle journée.
   

NB : Les photos ont été volontairement floutées pour le respect des droits à l'image des mineurs et du personnel du multi-accueil.