Colonne de gauche

Flash Infos
Bon à savoir

 

Prévention, ramassage et traitement des algues vertes

Bien que présent sur le territoire, le phénomène des « marées vertes » reste très ponctuel, et il est important de le souligner. En 2016, 7 opérations de ramassage ont été organisées pour collecter 965 tonnes d'algues. En 2015, 1 111 tonnes d’algues vertes (7 ramassages) ont été déposées et traitées à la plateforme de compostage de Kérioret (37 tonnes sont issues des dragages du Parc National Marin d'Iroise et 1074 des échouages sur les plages). En 2014, 6 interventions seulement ont permis de ramasser 877,35m3 d'algues vertes (environ 700 tonnes)  sur deux plages du territoire (Ris et Trezmalaouen) et en mer (une intervention en lien avec le Parc National Marin d'Iroise).

 

Préventif : prévenir le phénomène algues vertes

Douarnenez Communauté et la majorité des autres acteurs publics travaillent ensemble à la mise en œuvre d’actions préventives concrètes visant à atteindre les objectifs de restauration de la qualité des eaux et des milieux aquatiques. Plus d’informations en cliquant ici.

Curatif : le ramassage et le traitement.

Ramassage des algues vertes
Les communes ont la responsabilité et l’obligation de ramasser les algues échouées sur les plages, sous peine de devoir les fermer.

De son côté, Douarnenez Communauté s’est engagée à les traiter et à mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour y parvenir. Son choix s'est porté sur une aire de compostage.

 

Protocole de gestion des algues vertes sur le territoire

Lorsqu’elles sont en mer ou déposées depuis peu sur une plage, les algues vertes ne présentent aucun danger pour la santé. En revanche, si elles s’entassent en grande quantité elles finissent par se décomposer. A terme, un risque de production de sulfure d’hydrogène a été observé.  Il faut donc les ramasser et les traiter quand elles sont « fraîches ».

Concrètement, les plages sont surveillées tout au long de l’année par les communes. En cas de présence d’algues vertes, celles-ci estiment le volume échoué et informent la Communauté de communes. Une fois prévenue, celle-ci va organiser les filières de traitement (station de compostage ou épandage frais).

D'un point de vue pratique, les communes ont un délai de 36h pour procéder au ramassage des algues. Si ce délai est dépassé, une procédure est mise en place et la plage est temporairement fermée au public. 

L'aire de compostage

Aire de compostage En 2009, Douarnenez Communauté a créé une aire de traitement des algues vertes sur le principe du compostage avec des déchets verts.

La plateforme offre une capacité de traitement de 5 400 tonnes d’algues vertes par an.

Le principe de traitement est simple et rustique. Après ramassage sur les plages, les algues vertes sont transportées jusqu’à la station de compostage. Elles sont alors mélangées avec des déchets verts frais qui ont été préalablement broyés. L'équilibre du mélange (50% algues vertes et 50% en volume de déchets verts) est essentiel pour obtenir un compost de qualité.

Tri et criblage du compost L’ensemble est ensuite retourné régulièrement pendant un minimum de quatre mois, permettant ainsi une montée en température pendant les phases de fermentation et de maturation, garantissant une hygiénisation et une transformation du produit. À l’arrivée, on obtient un compost normalisé appelé « substrat organo-minéral » (norme NFU44-551 de l’Association Française de Normalisation, AFNOR) qui peut être valorisé en agriculture ou dans le jardinage.

Foire aux questions

Visitez la page dédiée sur le site de la ville de Douarnenez en cliquant ici.